BIOGRAPHIE

Vidéo à venir 

Un père originaire de Tunisie, une mère franco-chinoise... Naissance à Tunis... Souvent, j'ai pensé que ce métissage explique mon goût pour les voyages au sens propre, et le « voyage immobile »
à la Pessoa ! La poésie est mon premier univers - j'ai publié de nombreux textes, assez jeune, dans "Filigranes", une revue que je salue et remercie. Les cinq sens déployés par-delà les frontières. Ayant un frère cadet aveugle de naissance, j'ai appris à voir et regarder autrement. Immersion, toute petite, dans une poésie sensorielle mais très concrète en même temps : comment expliquer - traduire - les couleurs du monde, les formes, l'espace à un non-voyant ? Les clichés ne fonctionnent pas. La langue française, et les langues de manière générale, me passionnent. L'anglais est ma deuxième langue maternelle et, pour mieux l'appréhender, je suis devenue lexicographe angliciste : chez Larousse, et à Umist, l'une des deux grandes universités de Manchester, en Angleterre. La confrontation avec les normes linguistiques m'a invitée à une déconstruction textuelle... laquelle m'a amenée, par la suite, à écrire différemment. Free-lance dans l'édition depuis si longtemps maintenant que je ne compte plus, je suis romancière, autrice de documentaires et traductrice-adaptatrice d'anglais. Ayant besoin de transmettre, j'ai également été journaliste radio à France Culture, professeure d'anglais, formatrice de français langue étrangère et écriture créative, ainsi que consultante dans un domaine délicat : l'interculturalité. Aujourd'hui, obligée de modifier ma pratique à cause de la crise sanitaire liée au Covid, je me recentre sur l'écriture, je traduis toujours, évidemment, et je suis correspondante de presse. Ecrire, encore et toujours, quoi qu'il arrive. 

Bibliographie détaillée :

www.m-e-l.fr/anouk-journo-durey,ec,137 

https://www.la-charte.fr/repertoire/journo-anouk